Comment positionner des mots clés concurrentiels ?

Pour apparaitre dans les premières places des résultats des moteurs de recherche, il est nécessaire de bien assurer son SEO. Avec l’objectif de gagner en visibilité et attirer plus de visiteurs, les webmasters consacrent leur effort dans le positionnement de leur site. En effet, le choix stratégique des mots clefs détermine la difficulté du référencement. Découvrez à travers cet article l’essentiel à savoir sur les bonnes méthodes de ranker sur des mots-clefs concurrentiels pour se frayer un chemin à travers des millions de sites.

Travailler les mots-clés concurrentiels pour le référencement naturel

Pour travailler sur un mot-clé, il faut tout d’abord évaluer sa pertinence et jeter un coup d’œil sur la concurrence. C’est d’ailleurs la base du SEO. Le webmaster visualise alors l’état de la concurrence à travers divers outils tels que Google Adwords. Les mots-clés concurrentiels sont ceux qui renvoient le plus de requêtes sur les SERP.

Par ailleurs, vous avez aussi à votre disposition des outils pour vérifier le référencement des mots clés de votre site: Google Keyword Planner, Moz Keyword Explorer, Search Engine Genie’s Google Rank Checker, Yooda et Keyword Tool.

Travailler son contenu pour optimiser son SEO

Optimiser le contenu de vos pages est de rigueur afin de positionner un mot-clé concurrentiel de façon naturelle. Le contenu est le poumon du SEO, donc il constitue la partie la plus cruciale du travail. Il est ainsi vivement recommandé de demasteriser le sujet pour déceler les points les plus critiques et insérer de manière judicieuse les expressions clés. La manière dont le mot clef est placé dans le texte est analysée par Google et c’est ainsi qu’il détermine sa pertinence. Par exemple, inclure le mot-clef dans le premier paragraphe d’un article, notamment dans les 100 premiers mots figure parmi les règles de bases du ranking et du référencement naturel.

Les stratégies d’optimisation on-page appliquées en SEO sont nombreuses. Définir les titres, les balises, les ancres, les liens entrants relève de la compétence du webmaster. Google aime les URL courtes, car il facilite sa compréhension donc l’indexation des pages. D’ailleurs, il est également nécessaire de donner une logique aux liaisons des pages pour un bon maillage interne.

Faire du bon netlinking

Pour doper ses pages web, le webmaster devra partager ses pages vers l’extérieur. Avec le netlinking, il génère plus de backlinks ou de liens retour. La qualité de ces derniers influe grandement sur le positionnement du site. Pour cette raison, il a plus de chances de réussir son référencement si ce point est bien étudié. Pour un ranking efficace, le site web devra gagner plus de visiteurs et plus d’interaction. Les techniques d’acquisition de backlinks diffèrent d’agence en agence, mais le principe reste le même. C’est d’ailleurs la clef de la réussite d’un site. Pour ce faire, il faudra collaborer avec les individus qui pointent un lien vers votre site et en faire de même sur le contenu de vos pages. Ainsi vous gagnerez en notoriété.

Le partage d’article à travers l’e-mailing ou dans les réseaux sociaux comme Tweeter, Facebook, Linkendin et Youtube est aussi une manière de diffuser ses liens en dehors de son site. Il est même conseillé de voir chez les concurrents pour tisser des liens ou de voir vers qui ils pointent les leurs.

Pour conclure, pour afficher son site dans les premières pages de Google avec des mots-clés concurrentiels, le développeur devra donc être stratège. Il est censé être en mesure de gérer les erreurs, étudier les stratégies de la concurrence, définir les besoins et les attentes des utilisateurs et travailler le contenu/linkbuilding/notoriété et générer du trafic.

Cliquez iCI pour enregistrer GRATUITEMENT votre site dans l’annuaire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *